Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Courchevel
Courchevel Courchevel

Sébastien Mérignargues : « Tous les acteurs de la station ont une véritable volonté de faire bouger les lignes »

  • du 13/02/2018 au 27/02/2018

Rencontre avec le nouveau directeur de Courchevel Tourisme, Sébastien Mérignargues, en poste depuis août 2017, pour connaître les prochaines orientations stratégiques de la station.

Quel bilan faites-vous suite à ces 5 premiers mois de travail ?
Lorsque je suis arrivé, les élus avaient dressé une feuille de route contenant les axes vers lesquels se diriger. Durant l’automne, ma mission a été de vérifier la corrélation entre cette feuille de route et les centaines de socioprofessionnels de la station que j’ai rencontrées. Et bonne nouvelle, les attentes sont les mêmes ! Le constat est le même pour tout le monde : nous avons un beau produit, à forte notoriété, mais le modèle économique fonctionne moins bien. D’où la nécessité de travailler autrement, et tous les acteurs de la station ont une véritable volonté de se remettre en question et de faire bouger les lignes.

Quelle est la principale motivation à cette envie d’avancer ensemble ?
La baisse de la fréquentation constatée sur les deux saisons touristiques (hiver et été) depuis plusieurs années. Tous les moyens que nous allons mettre en œuvre à partir de maintenant vont aller dans le sens d’une amélioration de cette fréquentation.

Comment cela va-t-il prendre forme ?
Nous allons travailler sur trois points. Tout d’abord la réorganisation de Courchevel Tourisme et des différents organismes de la station, afin que tout le monde travaille sous une banderole Courchevel et parle en tant que territoire et non de structure. Le deuxième point concerne le story-telling : il faut trouver un moyen de communiquer sur Courchevel dans son ensemble et non par niveau, l’offre haut de gamme de la station étant une grande force qui ne doit pas pour autant donner une image excluante. Peu de sites au monde sont capables d’offrir une telle diversité de services et d’hébergements. Il faut parvenir à mettre tout cela en vitrine en gardant toujours à l’esprit que si Courchevel existe, c’est avant tout grâce au ski ! Enfin le troisième point touche à l’intégration de La Tania, qui doit se faire sans effacer son identité.

Concrètement, quelles actions ont déjà été mises en place ?
En ce qui concerne la réorganisation des structures, au sein de Courchevel Tourisme nous avons déjà déménagé des bureaux, regroupé des services, mis en place un nouvel organigramme… Des groupes de travail ont également été créés sur diverses thématiques dont Commercialisation, Communication, Evénements et Promotion. Lors de commissions pilotées par l’Office de Tourisme, les socioprofessionnels font part de leurs remarques et proposent des pistes d’amélioration. Tout est en cours, les phases d’action sont désormais lancées et les premiers changements (comme le fait de communiquer sur l’été dès le cœur de l’hiver) se verront au fur et à mesure de la saison.